recherche
anim.ch > L'association Plateforme > Historique
  
login
pass
  
Historique

 


 

En Suisse Romande, les 40 dernières années ont été marquées par une croissance rapide de la place de l’animation socioculturelle, tant du point de vue institutionnel que professionnel..

 

 

Jusqu’à ce jour, elle ne s’est pas vraiment traduite dans une mise en commun des expériences.

 

Un groupe de professionnels appelé groupe-métier a élaboré un référentiel des compétences des métiers de l’animation socioculturelle, explicitant les conditions de réalisation du métier, les savoir agir et les objectifs visés, les savoirs sociaux et relationnels associés aux savoir agir professionnels et les connaissances associées à combiner pour produire la compétence attendue.

 


 

Un groupe de pilotage du projet, composé notamment d’employeurs, avait pour mission de suivre l’avancement du projet et d’assurer le dialogue avec les lieux de formation.

 

Le référentiel abouti fut présenté le 2 avril 2001 à Ouchy.

 

Cette présentation fut prolongée le 12 novembre 2001 à Morges en une rencontre romande de l’animation, durant laquelle une centaine de participants en provenance des 6 cantons confirment l’intérêt de la profession pour son avenir, son identité, et la nécessité d’étudier l’émergence d’une organisation au plan romand d’échanges et de ressources de l’animation socioculturelle.

 

Une tournée de Christian Johr dans les 6 cantons romands permet de synthétiser des propositions pour une future plateforme de l’animation socioculturelle. Il émerge de ces propositions un certain nombre d’objectifs :

 

  •    Actualiser un répertoire des lieux, des professionnels, des expériences et des projets d’animation dans l’ensemble de la Suisse Romande
  •    Archiver, être dépositaire d’une mémoire écrite, répertorier et capitaliser les expériences, les diffuser
  •    Dynamiser les échanges d’expérience et de compétences, encourager l’innovation
  •    Favoriser les rencontres, les appuis en terme d’expérience, de démarche, de réseau,…), l’initiation d’actions communes
  •    Ouvrir des espaces de débat sur l’avenir du métier et des pratiques en regard de l’évolution des contextes de l’action
  •    Rendre lisible et promouvoir l’animation socioculturelle, faire connaître la profession et le travail
  •    Signaler des événements
  •    Collaborer avec les lieux de formation, relayer les besoins en formation de base et continue

 


 

L’ACréPRASC, association à but non lucratif, constituée le 14 février 2003 à Lausanne, a pour but de réunir les conditions de création de la Plateforme romande de l’animation socioculturelle.

 

Avec le soutien de la loterie romande, un groupe composé d'animateurs en provenance de chaque canton romand se met au travail pour préparer la journée de démarrage de la Plateforme, le 30 mars  2004 au Centre Schoenberg à Fribourg.

 

En voici les participants, pour huit régions romandes répertoriées :

 

Berne francophone :  Anna Mele

 

Fribourg :                    Michia Schweizer et Mirella Bonadei, du centre Schoenberg

 

Genève :                     Danièle Warynski, membre du comité et coordinatrice

 

Jura :                           Marie-Hélène Hanin

 

Lausanne :                 Vincent Cruchon

 

Neuchâtel :                 Olivier Arni

 

Valais :                       Senta Gillioz

 

Vaud :                        Jérôme Berthoud et Gilbert Mwako, membres du comité de l'ACréPRASC

 

L'ACréPRASC finalise des propositions de textes fondateurs qui sont soumises à l'assemblée générale constitutive de la Plateforme le 30 mars 2004 à Fribourg :

 

  •     statuts
  •     objectifs généraux
  •     fonctionnement
  •     commissions permanentes
  •     cahiers des charges de futurs collaborateurs de la Plateforme (une fonction de coordination à 50% et huit fonctions de têtes de réseau régionales à 10%.

 



← retour

autres éléments (4) dans "L'association Plateforme":
Histoire  
Historique  
Projet institutionnel  
Statuts