recherche
anim.ch > Accueil > Zoom sur > le BONJOUR
  
login
pass
  
le BONJOUR

Bonjour, salaam aleïkoum, bom dia et autres saluts

C’est fou ce qu’un acte aussi banal :  dire bonjour, suscite d’intérêt et déclenche de passions.  Remémorez-vous la dernière fois que vous avez salué quelqu’un en sortant de chez vous et n’avez pas eu de retour. Pour vous convaincre, évoquons la fête de quartier  des Boveresses: pendant  la durée de la projection du film «Bonjour !», les dizaines de mômes et de jeunes présent sont restés tranquille et attentifs !

C’est sur ce thème, les salutations sur la scène publique du quartier, qu’un film a été tourné, ici et à la Bourdonnette, par une équipe multicolore : animateurs, cameramen de TV-Bourdo, habitants des deux quartiers dans les rôles de journalistes et d’interviewés. Grâce à cette action,  on a parlé de nous en bien !

Quant au film, ce sont les débats et les déclarations conflictuelles qui en font la richesse, plus que les déclarations de principe.

Pourquoi des réactions aussi vives ?

Les relations dans l’espace public sont comparables à un grand théâtre. Si la scène est  peuplée d’une foule anonyme, la question des saluts ne se pose pas, à moins de croiser une connaissance. Plus la scène est intime (le quartier, l’entrée d’immeuble, l’ascenseur…), plus la part des têtes connues augmente, plus la salutation porte d’enjeux. En disant bonjour, j’annonce que j’existe et  que je reconnais l’existence du voisin que je croise. 

Dans un milieu où tout le monde se connaît  (la famille, la boulangerie du village) les répliques sont connues d’avance. Chacun sait ce qu’il doit dire dans la rencontre.  Tandis que dans un milieu où se croisent des dizaines de nationalités, des classes sociales différentes, des personnes de tous âges, avec leurs humeurs et leurs soucis, l’incertitude domine. Chantal, une des journaliste du quartier se dit frappée d’avoir souvent entendu : « je ne sais pas comment faire !». « Il manque un code commun », commente-t-elle.

La spirale des préjugés et le piège de la méfiance

Entre jeunes et adultes et entre personnes d’origines différentes, il peut y avoir de l'incompréhension. Si seuls deux ados ont accepté d’être interviewés, leurs propos interpellent. Dans le quartier, « nos jeunes » perçoivent la méfiance qu’ils suscitent. Aucune réponse à leur salut et ils ont vite l’impression d’être pris pour des voyous. Comme certains adultes, ils éprouvent un certain manque de convivialité dans les relations de voisinage. Comme beaucoup d’entre nous, ils attendent un bonjour, un signe de reconnaissance !

Dans les relations interculturelles, beaucoup d’éléments entrent en jeu : habitudes culturelles, attentes à l’égard du voisinage, situation personnelle. On a souvent tendance à mettre la difficulté sur les différences culturelles (manières de se serrer la main, regard, proximité), en oubliant le reste. Exemple : A Vevey, deux tours d’un quartier dit populaire. Se croisent des dames âgées et passablement de femmes d’ex-Yougoslavie. Pourquoi celles-ci disent-elles si peu bonjour? se plaignent les «anciennes», italiennes et suissesses, vivant ici depuis la construction et qui se sont beaucoup investies dans la vie de quartier. Leurs attentes en matière de voisinage sont d’autant plus grandes qu’elles ont peu de relations en-dehors du quartier et que leur vie économique est parfois difficile. Les secondes ont souvent rejoint, au moment de la guerre, des maris saisonniers ou permis B. Leurs liens essentiels sont familiaux: les frères et sœurs, oncles, cousins, installés aussi à Vevey. Elles parlent peu le français. Beaucoup viennent de la campagne et vivre en immeuble constitue une expérience nouvelle. En plus, quelques familles sont dans l’incertitude : vont-elles pouvoir rester en Suisse. Dans ces conditions, les relations avec les voisins comptent peu pour elles. La frustration est programmée. Mais, grâce à une ou deux jeunes mamans de Macédoine au caractère plus ouvert et curieux, le contact s’établit. Enfin, un projet de quartier réunit toutes ces personnes qui peuvent ainsi faire connaissance…

Provoquer le bonjour

Partant du postulat que le fait de se saluer entraîne de meilleures relations de voisinage, l’équipe du Centre de rencontre et d’animation de Boisy-Pierrefleur a profité de la campagne lausannoise « L’éducation, c’est l’affaire de tous » pour proposer aux institutions du quartier d’aborder la question des salutations.  Comme son titre l’indique « Les chemins du bonjour » a été présent dans la rue : décoration sur le thème, stand, fête de quartier. A noter parmi les autres activités, le livre géant et les quatre saynètes « les familles Bonnemanière et Malpoli » présentés par les élèves enfantines et primaires, et une intervention de rue où des ados ont joué un acte d’incivilité et observé la (non)-réaction des passants !

Grâce au film, à « Chemins du bonjour », grâce à un projet de quartier, à un acte particulier (aider son vieux voisin alcoolique, qui ne dit pas bonjour depuis dix ans), des gens dépassent des peurs et des préjugés. Ils se saluent davantage entre voisins. Cela ne change pas toute leur vie, mais amène un peu de douceur dans le quotidien !
 

 



← retour

autres éléments (64) dans "Zoom sur":
Mode de vie  27.11.2018
Voyages d'entraide  01.11.2018
Un programme du tonnerre !  16.10.2018
Manifestation  25.09.2018
Journée prévention  22.08.2018
Enfance et jeunesse  10.07.2018
Enquête de terrain  19.06.2018
Du lien social  05.04.2018
Un outil utile  27.03.2018
Alcool et addiction  13.02.2018
Échanges et mobilité  23.11.2017
Documentation(s)  29.03.2017
Un site engagé  01.02.2017
Démarche solidaire  05.01.2017
Echanges et mobilité  03.01.2017
Identité Suisse ?  08.11.2016
Événement  25.10.2016
JO Jura  20.09.2016
Les outils du théâtre  11.08.2016
A découvrir  20.07.2016
La diversité en jeu  21.06.2016
Journal en ligne  25.05.2016
Plan-les-what ?!!  26.04.2016
Travail social   03.02.2016
Participation des jeunes  06.01.2016
Un autre regard  28.10.2015
Longueur d'onde  28.04.2015
Film documentaire  04.03.2015
Patrimoine sur pellicule  28.01.2015
... de l'animation !  15.10.2014
Dossier pédagogique  04.06.2014
Communication  13.12.2013
Accueil libre   26.11.2013
Fonds de soutien  05.06.2013
Jeu familial de prévention  13.12.2012
Un site novateur  17.07.2012
Vie locale  14.12.2011
Une entreprise sociale  28.07.2011
Communiqué de presse   07.07.2011
Prévention  25.05.2011
Livre à lire  08.12.2010
A lire  
A lire  
Accueil et rencontre  
Activités Parascolaires  
Animation jeunesse  
Animation jeunesse à Montreux  
Carte de proximité  
Corpore sano  
Elle chante et conte  
Enjeux de l'animation  
Entraide internationale  
Expression et création  
Images en taule  
La crise à rebonds du capitalisme  
le BONJOUR  
Le monde en action  
Lien social  
Lieux de vie  
Loisirs  
Notre planète  
Quelques traces du colloque de Lucerne  
Un livre sur les animateurs  
Un site d'acteurs culturels genevois