recherche
anim.ch > Accueil > Zoom sur > Documentation
  
login
pass
  

Le site

 

 

vous offre la possibilité

de découvrir

l'article intitulé

 

" Deux politiques du handicap et des contradictions "

 

Vers l'inclusion et la participation citoyenne

des personnes en situation de handicap

 

 

 

 Deux politiques du handicap et des contradictions                        

                                                                                                                                        suivre le lien > 

 

Par Emilie Rosenstein, maître-assistante au Département de Sociologie, Université de Genève

 

 

Extraits :

 

L’histoire récente des politiques du handicap révèle des évolutions paradoxales.

La Suisse ne fait pas exception à ce constat...

 

D’un côté, on constate depuis plusieurs décennies le développement de politiques visant à promouvoir l’inclusion des personnes handicapées et leur participation au sens large, reposant sur la reconnaissance et l’institutionnalisation de revendications émanant le plus souvent de la société civile, dans une perspective bottom up. De l’autre côté, on assiste à l’émergence du paradigme de l’activation, implémenté selon une logique top down et guidé par un impératif économique qui fait de l’insertion professionnelle et de la participation sur le marché du travail un objectif prioritaire des politiques du handicap et une injonction pour leurs usagers.


Consensus autour de l’impératif d’inclusion

Depuis les années 1960, la mobilisation de nombreuses associations a joué un rôle majeur dans la redéfinition des politiques contemporaines du handicap. L’émergence du disability rights movement, initialement aux États-Unis et en Grande-Bretagne, a contribué à dénoncer les barrières auxquelles sont confrontées les personnes handicapées, revendiquant une meilleure reconnaissance de leurs droits à l’autonomie et à la participation ainsi qu’un égal accès aux opportunités telles que le travail, les soins, la formation, les infrastructures, etc.

 

Inclusion vs insertion : dialogue de sourds ?

Les politiques du handicap se jouent ainsi sur deux tableaux, entre volonté d’inclusion sur le long terme, et logique d’activation sur le court terme. Le cas de la Suisse illustre bien ce phénomène avec l’adoption de la première loi fédérale dédiée au handicap en 2004, édictant les aménagements nécessaires à son inclusion, et, la même année, l’entrée de l’AI dans un cycle quasi continu de réformes, motivées par un objectif de réduction des dépenses, réaffirmant le primat de la responsabilité individuelle des assurés et leurs devoirs en matière d’insertion.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour info, vous pouvez retrouver tous les articles de REISO que le site anim a eu le plaisir de

relayer sur sa page d'accueil, dans la rubrique suivante :

 Articles sur l'animation parus sur reiso.org > Recueil d'articles divers                  suivre le lien >

 



← retour

autres éléments (46) dans "Zoom sur":