recherche
anim.ch > Accueil > Lu pour vous/ parole à > À propos du travail social
  
login
pass
  

   - À propos du travail social -                                                                                                   

 

 

A PROPOS DU TRAVAIL SOCIAL

 

 

Vous dites « Travail social » ? de quoi parlez-vous ?

 

La définition du travail social, adoptée en 2014 par la Fédération internationale des travailleurs sociaux et par l’Association internationale des écoles en travail social, est déjà une réponse.

 

Le travail social est une pratique professionnelle et une discipline. Il promeut le changement et le développement social, la cohésion sociale*, les capacités d’action et l’émancipation individuelle. Les principes de justice sociale, de droit de la personne, de responsabilité sociale collective et de respect des diversités sont au cœur du travail social. Étayé par les théories des sciences sociales et humaines et par les connaissances autochtones, le travail social encourage les personnes et structures à relever les défis sociaux et à améliorer le bien-être de tous et toutes.

 

Je suis impressionnée ! Vaste programme, mais belle inspiration pour nourrir tous ceux qui sont actifs aujourd’hui dans cette pratique professionnelle.

 

Il y a soixante ans, lorsque j’étais étudiante en service social, (1957-1960) quelle définition nous proposait-on ?

 

La grande référence était le « case-work », le travail social individualisé.

 

De l’ouvrage publié en 1995, aux Editions IES, « Le service social et l’intervention sociale » lequel met en écriture le cours donné en formation continue par Andrée Menthonnex, longtemps responsable de formation à l’Institut d’études sociales, (1964 -1974) j’extrais ce qui suit :

 

Dans deux ouvrages classiques – les premiers en service social – de Mary Richmond « Social Diagnosis » en 1915 et « What is social work » en 1930, je trouve de quoi résumer dans le langage de l’époque, les premiers postulats du service social appelé service social individualisé :

 

« Notre expérience montre que chaque client, chaque famille, est un cas unique, individuel qui doit être traité d’une manière personnalisée. En faisant de la sorte, nous essayons de répondre d’une manière plus réelle et plus satisfaisante aux appels du client, qu’ils soient d’ordre objectif ou subjectif. Notre travail professionnel est un travail individualisé. C’est un case-work ».

 

 

1930 aux Etats-Unis, 1950-60 le service social individualisé arrive dans nos régions, et c’est la grande nouveauté de la pratique du travail social. C’est la mise en forme, en théorie dirais-je, d’une activité professionnelle peu formulée jusqu’alors.  Enthousiasme des assistantes sociales (les hommes sont encore si peu nombreux, trois dans ma volée et vingt-sept femmes !), et aussi déception, troubles, voire culpabilité de quelques anciennes qui ont le sentiment que ce qu’elles ont fait jusqu’à ce moment-là était inadéquat et inutile.  Difficultés de tout changement !

 

Dans « Introduction au travail social et à l’action sociale » publié par les Editions Coras en 1983, les auteurs : Pierre Berlie, Valy Degoumois, Marcel Fallet et Christiane Wist écrivent « une adaptation de celle (définition) du Conseil de l’Europe, (…) Il s’agit donc « d’une activité spécifique visant à favoriser une meilleure adaptation réciproque des personnes, groupes, communautés, et du milieu social dans lequel ils se trouvent et à développer le sentiment de dignité et de responsabilité des individus, en faisant appel aux capacités des personnes, aux relations interprofessionnelles et aux ressources de la collectivité. »

 

J’ai appris et pratiqué le travail social individualisé, (quatre années). Je l’ai enseigné en séminaire avec les étudiants. Je le pense toujours valable. Simplement, il n’est pas suffisant : la définition du Conseil de l’Europe et celle de 2014 le situent dans un contexte global avec des objectifs liés à la société et à son fonctionnement, incluant le personnel et le collectif, l’éthique et le politique.

 

Et si les professionnels actuellement actifs écrivaient une définition ? cela est peut-être fait d’ailleurs ! informez-moi !

 

Micheline Kretschmer

28 janvier 2019

 

 

*A Genève, le Conseiller d’État Thierry Apothéloz, chargé entre autres de la cohésion sociale est notamment travailleur social.

 

 

 Tous les textes qui ont déjà été publiés sont à présent rassemblés sur la page suivante :            

 Documentation thématique > Mémoires et récits                                                     suivre le lien >





← retour

autres éléments (8) dans "Mémoires et récits":
Et un nouveau droit !  27.02.2019
À propos du travail social  30.01.2019
Telle a été cette journée  21.12.2018
11 novembre 1918  13.11.2018
Articles rédactionnels  13.11.2018
100 ans de la HETS-Genève  09.10.2018
Une rencontre intergénérationnelle  12.09.2018
Des Abricots  07.08.2018