recherche
anim.ch > Documentation thématique > Insertion
  
login
pass
  
Les jeunes ont besoin de travailler

OSEO - Dossier sur le chômage des jeunes

Sans travail, pas d’argent, pas de statut et un avenir incertain.
Plus de 50'000 jeunes entre 15 et 29 ans étaient sans emploi à la fin de l’année 2003. Et la situation reste dramatique.



Chômage des jeunes

Analyse de la situation en 2004 et mesures pour l'avenir

Préface

Le marché du travail ignore les frontières cantonales. C’est de ce constat qu’est né, à l’instigation des chefs des offices de l’économie et du travail des cantons d’Argovie, d’Appenzell Rhodes-Extérieures, d’Appenzell Rhodes-Intérieures, de Glaris, des Grisons, de Schaffhouse, de St-Gall, de Thurgovie, de Zoug et de Zurich, l’observatoire du marché du travail de Suisse orientale, Argovie et Zoug (Arbeitsmarktbeobachtung Ostschweiz, Aargau und Zug; AMOSA). Il vise à faire mieux comprendre le fonctionnement du marché du travail, à oeuvrer ensemble pardessus les frontières cantonales et en collaboration avec d’autres institutions publiques et les syndicats patronaux et ouvriers. Mieux nous comprendrons le marché du travail, plus nous pourrons faire du bon travail aux offices régionaux de placement (ORP).



Chômage et âge

Etude sur la population en recherche d'emploi
Chômage et âge

Conférence Romande et Tessinoise des offices cantonaux de l'emploi

 


Prise de position du CSAJ concernant le chômage des jeunesMalgré les mesures prises par la Confédération et les Cantons, un recul du chômage des jeunes n'est pas en vue.

 

 

 

 

 


lire la suite...



Groupes de travail : des réponses variées aux divers problèmes du chômage des jeunes

Baromètre des places d’apprentissage 2006:Des places d’apprentissage plutôt que des «solutions» transitoires!

Le comité suisse contre le chômage des jeunes (CSCJ) s’inquiète du manque persistant de places d’apprentissage. Le CSCJ exige que les autorités et les milieux économiques prennent des mesures efficaces pour permettre à chaque jeune d’entrer en formation postobligatoire.
Il faut plus de places d’apprentissage, plus d’écoles professionnelles, des métiers ou de commerce.

Pour de plus amples informations:
Ralf Margreiter, secrétaire du CSCJ, SEC Suisse, 078 889 58 00
Jean Christophe Schwaab
Coprésident du CSCJ, Unia jeunesse, 078 690 35 09

                                                                                          

Lettre du CSAJ à Doris Leuthard
(Texte en allemand)

                                                                                          

Le CSAJ crée un groupe de travail sur le chômage des jeunes.

Le groupe de travail nouvellement créé est ouvert à toutes les organisations membres ainsi qu’à celle qui ne le sont pas, mais qui élaborent des solutions, des modes d’action et qui désirent les mettre en oeuvre.
Le CSAJ, grâce à la diversité des organisations membres, possède les qualifications requises pour travailler sur le thème du chômage des jeunes et ce dans sa globalité. C’est la raison qui a amené à la création d’un nouveau groupe de travail, qui comprend aussi bien des organisations caritatives, religieuses que politiques. La diversité du problème du chômage des jeunes demande une action à différents niveaux et des réponses variées. Nous sommes convaincus que cela permet à toutes les organisations de jeunes de traiter le problème en fonction de leur histoire et de leurs spécificités. Le groupe de travail doit servir de plate-forme et offrir des possibilités de développer de nouveaux réseaux ou de renforcer les contacts existants.
Les personnes et organisations intéressées peuvent, en tout temps, se joindre au groupe de travail.

                                                                                                  

Coordination RAJ

Au cœur du questionnement sur la place des jeunes et la stabilité de leur insertion sociale et professionnelle, la coordination RAJ (travailleurs sociaux hors-murs, animateurs) mène une réflexion sur la nature et le sens des actions menées par les professionnels auprès des jeunes.
Ces actions sont conditionnées par les inter-relations entre les acteurs du contexte où elles se déroulent.


Contact : Dominique Chautems Leurs / Le Point
dominique.