recherche
anim.ch > Documentation thématique > Insertion > Fribourg > Les solutions fribourgeoises
  
login
pass
  
Les solutions fribourgeoises
Jeunes sans apprentissage : les solutions fribourgeoises

Les jeunes qui se retrouvent sans place d’apprentissage au terme de leur scolarité obligatoire sont nombreux. Le canton de Fribourg n’échappe pas à ce phénomène.
En effet, ils étaient 260 avant l’été à se retrouver dans cette situation. Pour les épauler, Fribourg dispose d’une structure particulière et unique en Suisse : la Plate-forme Jeunes, au sein de laquelle la prise en charge est assurée par des professionnels aux compétences complémentaires : deux conseillers en personnel rattachés aux ORP, le doyen de l’école professionnelle, ainsi qu’une conseillère en orientation. Pendant l’été, la plate-forme a reçu 250 inscriptions, qui se sont pour la plupart traduits par une convocation à un entretien individuel. Le jeune est ainsi orienté, selon son profil et selon les contraintes du marché du travail, vers l’une des mesures d’aide mises à sa disposition par le canton.

Les Semestres de motivation
L’une de ces mesures est constituée par les Semestres de motivation (SeMo). Financés par le Service public de l’emploi, ils sont au nombre de quatre dans le canton. Ces structures, qui combinent occupation et formation, permettent aux jeunes qui la fréquentent (120 actuellement) de définir plus précisément leur avenir professionnel, de s’initier au monde du travail et de décrocher une place d’apprentissage.

Les cours d’intégration (ponts vers l’apprentissage)
La Plate-forme Jeunes propose également le suivi de cours d’intégration aux adolescents de langue étrangères dont les connaissances du français ou de l’allemand sont très faibles. Ces cours, dispensés par l’Ecole professionnelle artisanale et industrielle sont fréquentés actuellement par 64 jeunes répartis en 7 classes (5 en français et 2 en allemand).

Action « Stage+job »
Paradoxalement, 275 places d’apprentissage étaient encore disponibles à la fin de l’année scolaire, soit une offre supérieure à la demande. Ces places vacantes correspondent à des professions qui attirent peu les jeunes. Pour y remédier, le Service de l’orientation professionnelle et de la formation des adultes (SOPFA) a mis sur pied pendant les mois d’été l’action « Stage+job ». Les entreprises ont été invitées à proposer des stages d’une semaine pour permettre aux jeunes de découvrir ces métiers « négligés ». Le bilan est mitigé puisque seuls 4 jeunes y ont pris part.

Permanence téléphonique
Une autre initiative lancée par le SOPFA a connu un succès plus franc. Une permanence téléphonique entièrement dédiée aux jeunes sans apprentissage a été mise sur pied en juillet et en août pour leur prodiguer des conseils et, selon les besoins, un accompagnement individuel. Cette ligne de soutien a été largement sollicitée puisque 234 appels ont été reçus et 71 entretiens individuels ont été menés.

Toutes ces actions ont été possibles grâce aux efforts de coordination entre les différents services partenaires et ceux-ci se poursuivront dans les mois à venir.

Informations :          Patricia Comby, coordinatrice Plate-forme Jeunes
                              Service public de l’emploi
                              Bd de Pérolles 24
                              1705 Fribourg
                              026 347 25 53
                             

Fribourg, le 15 octobre 2004




← retour

autres éléments (4) dans "Fribourg":