recherche
anim.ch > Documentation thématique > Lutte contre le racisme > Apport sur le racisme > Définitions
  
login
pass
  
Définitions

Le racisme : c’est quoi ?

« Le racisme est la valorisation, généralisée et définitive, de différences, réelles ou imaginaires, au profit de l'accusateur et au détriment de sa victime, afin de justifier une agression ou un privilège. » (Albert Memmi, "Le racisme", Gallimard, 1985)



Mots-clés :
Idéologie, Xénophobie, Antisémitisme, Valeurs, Stigmatisation, Discrimination, Droits de l’homme, Droit pénal, Prévention, …


Ce que dit la loi…

1/ Les droits fondamentaux sont précisés par la Constitution fédérale du 18 avril 1999 (art. 8, alinéa 2) :
« Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d’une déficience corporelle, mentale ou psychique. »


2/ La norme pénale contre le racisme (art. 261bis du Code Pénal) :

Discrimination raciale
« Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse;
Celui qui, publiquement, aura propagé une idéologie visant à rabaisser ou à dénigrer de façon systématique les membres d’une race, d’une ethnie ou d’une religion;
Celui qui, dans le même dessein, aura organisé ou encouragé des actions de propagande ou y aura pris part;
Celui qui aura publiquement, par la parole, l’écriture, l’image, le geste, par des voies de fait ou de toute autre manière, abaissé ou discriminé d’une façon qui porte atteinte à la dignité humaine une personne ou un groupe de personnes en raison de leur race, de leur appartenance ethnique ou de leur religion ou qui, pour la même raison, niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité;
Celui qui aura refusé à une personne ou à un groupe de personnes, en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse, une prestation destinée à l’usage public,
sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire. »


• Victime ou témoin de racisme : que faire ?

Les personnes se sentant discriminées, leurs proches ainsi que les antennes et autres centres de conseil s’adressent fréquemment à la Commission fédérale contre le racisme (CFR) pour demander de l’aide.
Après une analyse, la CFR et la personne concernée décident ensemble de transférer ou non le cas à une organisation privée, à un organisme de médiation cantonal ou communal ou à une autre organisation.

Contact :

Commission fédérale contre le racisme (CFR)
Inselgasse 1
3003 Berne

0041 (0)31 324 12 93

Autres contacts :

ACOR SOS Racisme (Association contre le racisme)

www.sos-racisme.ch
0041 (0)22 321 88 21 à Genève / 0041 (0)21 311 80 57 à Lausanne

CICAD (Coordination intercommunautaire contre l’Antisémitisme et la diffamation)
 
0041 (0)22 321 48 78



← retour