recherche
anim.ch > Documentation thématique > Lutte contre le racisme > Apport sur le racisme > Filmographie
  
login
pass
  
Filmographie

Des films… à voir absolument !

• Roschdy Zem, “Mauvaise foi”, France, 2006
Clara est juive, Ismaël est arabe. Ils forment un couple heureux et épanoui. Lorsque Clara tombe enceinte, c'est le plus beau jour de leur vie. Tout va bien...

• Radu Mihaileanu, “Va, vis et deviens”, France, 2004
Une mère chrétienne pousse son fils de neuf ans à se déclarer juif pour le sauver de la famine et de la mort. L'enfant arrive en Terre Sainte. Déclaré orphelin, il est adopté par une famille française sépharade vivant à Tel-Aviv. Il grandit avec la peur que l'on découvre son double-secret et mensonge : ni juif, ni orphelin, seulement noir. Il découvrira l'amour, la culture occidentale, la judaïté mais également le racisme et la guerre dans les territoires occupés.

• Paul Haggis, “Collision”, Etats-Unis, 2004
Collision raconte l'histoire de blancs, noirs, latinos, coréens, iraniens, flics et criminels, riches et pauvres, tous victimes, mais également coupables de racisme à leur façon. Le film nous fait partager la vie d'une quinzaine de personnes à Los Angeles, que le destin va réunir sur 24 heures. Soucieux de leur image, tous révéleront leur vraie nature au fil des péripéties que leur réserve la vie.

• Liev Schreiber, “Tout est illuminé”, Etats-Unis, 2004
Jonathan, un jeune Juif américain, se rend en Ukraine pour retrouver la femme qui sauva son grand-père durant l'invasion nazie.
Ce voyage sera marqué par une étonnante série de révélations - sur le devoir de mémoire, le poids et les périls des secrets, le legs de l'Holocauste, le sens de l'amitié et, plus encore, de l'amour.

• Steven Spielberg, “Le terminal”, Etats-Unis, 2004
Viktor Navorski est l'un de ces milliers de touristes, venus des quatre coins du monde, qui débarquent chaque jour à l'Aéroport JFK de New York. Mais, à quelques heures de son arrivée, voilà qu'un coup d'État bouleverse sa petite république d'Europe Centrale, mettant celle-ci au ban des nations et faisant de Viktor... un apatride. Les portes de l'Amérique se ferment devant lui, alors même que se bouclent les frontières de son pays : Viktor est bel et bien coincé...

• Ken Loach, “Just a kiss”, Grande-Bretagne, 2003
Casim Khan, émigré pakistanais de la deuxième génération, travaille comme DJ dans une discothèque de Glasgow et rêve de monter son propre club. Ses parents, Tariq et Sadia, musulmans pratiquants, ont décidé de le marier à sa cousine, Jamine, dont ils attendent l'arrivée en Ecosse. Leur projet semble bien compromis quand Casim s'éprend de Roisin. Jeune enseignante, Roisin est différente de toutes les filles que Casim a fréquentées jusqu'alors. Elle n'est pas seulement belle et intelligente, mais aussi volontaire, indépendante et catholique.

• Damien O’Donnell, « Fish and Chips », Grande-Bretagne, 1999
Salfort, dans le nord de l'Angleterre en 1973. Ghengis, ainsi nommé par ses enfants, alias George Khan, est un Pakistanais propriétaire d'un petit restaurant Fish and chips. Il dirige sa famille avec une poigne de fer et veut eduquer ses sept enfants pour un faire des musulmans respectables et exemplaires. Si Ella, l'epouse anglaise de George, aime et honore son mari, elle souhaite aussi faire le bonheur de ses enfants. Ces derniers, pris entre pattes d'eph' et mariages arrangés, aspirent simplement à devenir des citoyens modernes.

Ca se passe près de chez nous… !

• Carlos Iglesias, “Un franc, 14 pesetas”, Espagne, 2006
1960. Martín et Marcos quittent l'Espagne et leurs familles pour la Suisse: un nouvel Eldorado qui incarne pour eux l'Europe du progrès et des libertés. Il leur faudra s'adapter à cette nouvelle vie aux antipodes de celle qu'ils viennent de quitter.

• Denis Rabaglia, “Azzurro”, Suisse/France/Italie, 2000
Giuseppe de Metrio a 75 ans, dont 30 ans passés à Genève comme contremaître. Aujourd'hui à la retraite dans les Pouilles, il s'occupe de sa petite-fille aveugle qui attend une opération qui lui redonnera la vue. Mais l'opération tarde à venir. Giuseppe retourne en Suisse pour chercher l'argent nécessaire à l'opération.





← retour