recherche
anim.ch > Documentation thématique > Lutte contre le racisme > Tournée du kiosque 2008 > La tournée valaisanne
  
login
pass
  
La tournée valaisanne


Le kiosque sous forme de stand d'information a accueilli entre 20 et 30 personnes par jour ; à Monthey, aux Fêtes de la Diversité le samedi 17 mai et à Sierre à la Slow Up le 18 mai.
Jeunes, familles, personnes âgées ont volontier joué au Quiz sur la population de la Suisse. "Quelles sont les communautés d'Asie les plus représentées en Suisse", Avec quelles communautés les Suisses se sont le plus mariés", " A combien estimez-vous le nombre de ressortissants des pays africains en Suisse", etc..., autant de questions-réponses qui ont étonnés les uns, sensibilisés les autres par des chiffres parlant de notre Suisse interculturelle. Les discussions amenés relèvent des réflexions.
De belles rencontres, des regards de passants curieux passant près de la caravane. On me demande des infos et de la documentation. "On ne parle pas assez du racisme" me disent quelques passants.
La tournée valaisanne démarre dans la bonne humeur.

Début de semaine, lundi et mercredi, la caravane intègre un projet d'action de proximité dans la rue, avec le Centre RLC à Sion. Mardi, un projet-pilote se réalise à Châteauneuf avec des élèves de classes primaires. Elle fini sa première tournée en Valais à Sierre au Festival Sismic.


La tournée valaisanne s'est poursuivie à Sion les 19 et 21 mai. Différentes actions ont été mises en place par deux animateurs du Centre Rencontre Loisirs Culture (RLC). Micro-trottoir, discussions autours du thème "vivre ensemble". 

Le 20 mai, une journée a été organisée avec les classes primaires de Châteauneuf. Les animateurs du RLC ont préparé une exposition sur le thème du "vivre ensemble" qui abordait des notions telles que le racisme, la violence, la communication, le respect (des personnes, de l'environnement, etc...). Le new game de la toile d'araignée était une façon de vivre concrètement tous les thèmes abordés. Les élèves et les enseignants ont été enchantés de cette journée.

A Monthey, le même jour, était organisée une soirée sur le thème de l'asile. Maître N'guen Minh Son, spécialiste de la loi sur les étrangers nous a fait un exposé sur l'aspect juridique qui régit le quotidien des requérants d'asile en Suisse. L'abbé Jean-Pierre Barbey, actif dans le domaine de l'asile, militant de l'Eglise Réfugiée, bénévole à Point d'encrage à Fribourg (accueil des requérants d'asile et réfugiés) a parlé de l'aspect "humain" de la loi et de ses conséquences sur la vie des requérants en Suisse. Franck Agbekponou, ressortissant du Togo et requérant d'asile attribué au canton de Fribourg est venu témoigner durant cette soirée. Une trentaine de personnes ont assisté à cette conférence. Autant de Suisses que de migrants. Des témoignages bouleversants, des questions peut-être restées sans réponse, mais la possibilité d'avoir le contact d'un avocat spécialisé dans le domaine. Beaucoup d'échanges, "il faut monter des solidarités entre les nouveaux arrivants et les personnes qui vivent en Suisse depuis longtemps, qu'ils soient Suisse ou non", "Cela fait 16 ans que je suis en Suisse et je vis encore avec un permis F", "Souvent on vient raconter notre histoire, mais après chacun rentre chez soi et on n'a pas trouvé de solutions à notre problème", " Je ne me suis jamais rendu compte des difficultés de vie des migrants en Suisse", etc... Certaines personnes expriment le voeu de pouvoir renouveler ce genre de soirée.

Une tournée valaisanne riche en émotions. 
Un grand merci à toutes les personnes qui se sont investies dans cette tournée : Centres de loisirs, Associations dans le domaine de l'intégration-migration-racisme, les paroisses de Monthey, l'école primaires de Châteauneuf ainsi que la personne qui s'y occupe de l'accueil des élèves migrants, les foyers de candidats réfugiés de Collombey et Martigny, les conférenciers, les délégués à l'intégration du canton du Valais,  les particuliers, les personnes qui se sont proposées pour les transports du kiosque, et toutes les personnes qui auraient voulu s'investir seul ou avec leur association, mais qui n'ont pas pu le faire par faute de temps.
A tous, un grand merci et à l'année prochaine!!

Anne Tornay







← retour