recherche
anim.ch > Accueil > Travail social hors murs
  
login
pass
  

 

Suite à la décision de la Ville de Lausanne de municipaliser l’animation socioculturelle,

la Fédération vous invite à prendre connaissance

des principales informations concernant cet événement.

 

 

 

 

La Fédération a récemment appris la décision de la Ville de Lausanne de municipaliser l’animation socioculturelle.
Nous vous relayons ici les principales informations relatives à cet événement :

 

1. Communiqué de presse Ville de Lausanne
2. Communiqué de presse FASL

 

Retrouvez ci-dessous les communications de nos collègues lausannois qui, avant cette décision unilatérale, avaient déjà refusé en bloc (à l’unanimité des professionnels, des associations de quartier et de la direction du conseil de fondation de la FASL) les propositions préalables de la Ville de Lausanne :

 

1. Communiqué de presse syndicat SSP
2. Invitation Rassemblement mercredi 11 décembre 2019
3. Pétition

 

 

En tant qu’espace de débat démocratique et de diversités, la Fédération souhaite elle aussi mettre en discussion cet événement important. Communiquez-nous votre souhait d’apporter votre contribution au débat en vous adressant à



 

Document de référence

 

Nous vous invitons à prendre connaissance du

« DESCRIPTIFS DE FONCTION »

 

pour les professionnel-le-s du domaine de la promotion

et du soutien à la jeunesse dans le canton de Vaud

 

 

 

Descriptifs de fonction pour les professionnel-le-s du domaine de la promotion et du soutien à la jeunesse dans le canton de Vaud présentant les différences et complémentarités des fonctions d’animateur-trice socioculturel-le, de délégué-e à l’enfance et/ou à la jeunesse et de travailleur-euse social-e de proximité (TSP)

 

 

Extraits :

 

 Définition de l'animation socioculturelle                                                                             

 

L'animation socioculturelle promeut des actions sociales et culturelles au service de la collectivité.

Elle vise à améliorer le vivre ensemble, la participation et la citoyenneté.

                                                                                                                                                                                                         

 

 

 Contexte et définition de la fonction de délégué                                                                

 

En Suisse romande, dès les années 2000, les cantons se sont dotés d'une loi cantonale visant la

promotion de l'enfance et de la jeunesse...

Dans la plupart des cantons romands, des postes de délégués ont été créés pour développer

la politique cantonale et encourager la mise sur pied de telles politiques par les communes.

                                                                                                                                                                                                       

 


 Définition du travail social de proximité                                                                            

 

Le travail social de proximité consiste à aller à la rencontre des jeunes et des adultes en situation

de vulnérabilité, dans leur environnement, en offrant des interventions adaptées à chacun, dans

le but de préserver ou rétablir leurs liens avec la société.

                                                                                                                                                                                                         

 

 

 Le document « DESCRIPTIFS DE FONCTION » est disponible en permanence   

 sur la page consacrée aux Textes de référence sur l'animation socioculturelle       

                                                                                                                                         suivre le lien >




Vidéo


L’Association Alzheimer Jura

 

vous invite à découvrir le sujet diffusé dernièrement

sur

canal alpha

 

 « Vivre Alzheimer, sans craindre le regard des autres »

 

"Accompagner les gens, là où ils sont, comme ils sont…"

 

 

 

- - Vivre Alzheimer, sans craindre le regard des autres - - - - - - - - - - - - - -

 

Chaque mois, le Restaurant de la Gare à Glovelier accueille un Café Alzheimer organisé par l’Association Alzheimer Jura. Lundi dernier, une vingtaine de personnes, atteintes par la maladie ou leurs proches, ont participé à cette rencontre. Elles étaient venues vivre un moment convivial, de détente, sans craindre le regard des autres qui parfois peut être difficile, surtout pour les proches.

 

 

 Présentation Association Alzheimer Jura                                                     suivre le lien

Les proches aidants confrontés à des difficultés similaires se retrouvent pour échanger leurs expériences et puiser de nouvelles forces. Les rencontres ont lieu une fois par mois et réunissent une dizaine de personnes proches de malades Alzheimer ou d'une autre forme de démence vivant à domicile ou en institution. La participation est gratuite. Le groupe d'entraide est animé par deux professionnels spécialistes de ces maladies.


Formation continue


La

 

vous informe que les inscriptions sont ouvertes pour les prochains cours

qui débuteront en 2020 dans les domaines suivants :

 

Handicaps - Intervention professionnelle - Développement professionnel

 

 

 

     

 

 

 

 

    

     Les formations continues courtes sont articulées par thématiques :

     Handicaps, Violences, Intervention professionnelle,

    Enfance et Jeunesse, Développement professionnel

 

 

Consultez la liste des formations en étant attentifs aux délais d'inscriptions

 

Vers la page des formations continues                                                     suivre le lien >

 

 

Handicaps                                                                                                                 

 

 

PPH et utilisation des MHAVIE et MQE                                     
Lundi 3 et mardi 4 février 2020 (cours activé) - délai d'inscription: dimanche 5 janvier 2020

 

 

Comprendre la philosophie du MDP-PPH2 et de ses outils de mesures qui permettent de prendre en compte la Convention relative aux droits des personnes handicapées dans la pratique professionnelle de l'accompagnement des personnes en situation de handicap.
Evaluer la participation sociale et l'autodétermination.

suivre le lien >

 

Intervention professionnelle                                                                                   

 

Exercer une autorité non violente                                                        
Mardi 11, mercredi 12 février et mercredi 11 mars 2020 - délai d'inscription: dimanche 12 janvier 2020


En tant que travailleur ou travailleuse sociale, éducateur ou éducatrice, animateur ou animatrice, responsable d'équipe ou associatif, à l'égard des usagers et usagères ou de subordonné-e-s, comment exercer l'autorité de manière non violente ? Comment être à l'écoute sans tomber dans le laisser-faire, poser un cadre sans autoritarisme ?

suivre le lien >

 


Traitement des troubles anxieux par l'approche stratégique  
Jeudi 13 et vendredi 14 février 2020 - délai d'inscription: dimanche 12 janvier 2020

 

Pour des professionnel-le-s de la relation d'aide, bien souvent, la peur ou l'angoisse sont présentes en toile de fond dans une série de difficultés que rencontrent les personnes auprès desquelles ils-elles travaillent (couple, éducation, relation au travail).

suivre le lien >

 

Développement professionnel                                                                                 


Posture coaching - Devenir personne ressource                   
Lundi 2, mardi 3, lundi 30 et mardi 31 mars 2020 (4 jours) - délai d'inscription: dimanche 2 février 2020


Les thèmes abordés dans cette formation concernent l'accompagnement, l'encadrement et le changement au sens général.

suivre le lien >


Black Trombone


La Fédération romande a le plaisir

de vous proposer un nouveau

 

« billet d’humeur »

 

rédigé par

Micheline Kretschmer

 

responsable de formation à l’Institut d’études sociales à Genève de 1965 à 1999

 

…quelques souvenirs, quelques réflexions sur l'évolution du monde et de la société.

 

 

 

 

 

Tout doit disparaître !

 

Osez être vous-même !

 

Osez l’espoir !

 

Sublimez votre garde robe !

 

Pour avancer, il faut croire en soi !

 

 

 Tous, slogans publicitaires, bien sûr.                                                                   


Et puis il y a eu le Black Friday


Le peu d’anglais que je sais me permet juste de traduire « vendredi noir ». Un vendredi où tout ne coûte rien, ou presque ! Un vendredi où chacun et chacune va se précipiter pour acheter avec gros rabais.


Justement ce vendredi j’ai besoin de quelques trombones. Je pense que dans le secteur des articles de bureau, ce ne sera pas la foule. Elle se concentre plutôt vers les vêtements, chaussures, articles ménagers, de la petite cuillère à l’armoire frigorifique. En passant devant la Coop de mon quartier, «Pour moi et pour toi», jetant un œil à l’intérieur, je constate pourtant que dans le secteur des articles de bureau, il y a aussi foule. Les trombones, ou plutôt moi, nous attendrons des jours meilleurs.

 

 

J’ai pourtant eu une consolation : Kambly, fabrique de biscuits à Trubschachen semble écrire à moi personnellement :


« Toutes nos spécialités sont confectionnées avec soin et dévouement. »

 

C’est le dévouement des biscuitiers qui me touche ! Ils sont surement stressés en cette période de Fêtes, fatigués, las à la fin de la journée et pourtant ils continuent à se dévouer pour faire de jolis biscuits, bien décorés, en imaginant les bambins ou les vieilles dames qui se jettent sur le biscuit chocolaté, à l’heure du goûter pour les petits, au milieu de la nuit pour les vieilles dames.

 

Et pour conclure : ce n’est pas de la pub, juste une confidence : les Kambly sont délicieux ! régalez-vous !

 

Micheline Kretschmer
9 décembre 2019

 

 

 

 Tous les textes qui ont déjà été publiés sont à présent rassemblés sur la page suivante :  

 

Documentation thématique > Mémoires et récits - - - - - - - - - - - - suivre le lien >





 
  
Genre et sexualité


Nous vous invitons à découvrir

l'article paru dernièrement

sur le site

 

 

« L’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ »

 

Alors que les recherches actuelles soulignent les discriminations

du système, il convient de plaider en faveur d'une reconnaissance

de la diversité ainsi qu’une égalité de droit et de fait.

 

 

 

 

L’accès à la santé pour les personnes LGBTIQ

Par Jérôme Debons, sociologue, collaborateur de recherche, Unisanté, Lausanne

Caroline Dayer, docteure et chercheuse, formatrice et consultante, experte en

prévention des violences et des discriminations, Genève

Raphaël Bize, médecin associé, MER clinique, Unisanté, Lausanne.

 

 

Extraits :

 

Aujourd’hui, nombre de personnes s’autodéfinissent ou sont catégorisées comme lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, intersexuées, queer ou en questionnement. Face au personnel médical, ces personnes ne se retrouvent pas dans des conditions adéquates pour pouvoir être elles-mêmes. Elles sont amenées à trier ce qu’elles disent au praticien par peur d’être jugées ou par anticipation d’un manque de compréhension de leurs besoins.

 

Plus grave, alors que les enquêtes montrent qu’une majorité de personnes qui se considèrent comme LGBTIQ souhaiteraient pouvoir parler ouvertement de leurs expériences en consultation, les portes demeurent souvent fermées.

 

L’accès aux soins et la qualité des soins à l’égard des personnes LGBTIQ doivent par conséquent être améliorés de sorte à renverser cette tendance à l’invisibilisation. Chaque professionnel·le peut y contribuer en prenant en compte l’existence, les droits et les besoins de ces personnes.

 

 

Les constats

 

Les personnes LGBTIQ subissent une pression sociale spécifique appelée syndrome de stress minoritaire, qui se traduit dans des formes de stigmatisation (dénigrements, indifférence, évitements), de rejet ou de violence (insultes, harcèlements, agressions physiques). Ces facettes sont la résultante du sexisme, du cissexisme et de l’hétérosexisme (Dayer, 2017a). Elles ont des conséquences extrêmement dommageables notamment sur la santé mentale des personnes LGBTIQ, chez qui l’incidence de troubles dépressifs, de comportements suicidaires ou de symptômes d’anxiété est systématiquement plus élevée que dans la population générale.

 

 

Les enjeux

 

Les discriminations envers les personnes LGBTIQ sont liées à un système socioculturel dont la matrice – le sexisme, le cissexisme, l’hétérosexisme – structure non seulement les attentes de rôles associées au statut d’homme et de femme mais aussi toutes les institutions de la société, de la famille à l’emploi en passant par la médecine, l’éducation, la sexualité, le droit et la politique.

 

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour info, vous pouvez retrouver tous les articles de REISO que le site anim a eu le plaisir de

relayer sur sa page d'accueil, dans la rubrique suivante :

 Articles sur l'animation parus sur reiso.org > Recueil d'articles divers                  suivre le lien >

 


L'e-book est là !


La fondation

 Pro Juventute 

 

vous invite à découvrir

le document

 

« Les directives pour les espaces de jeu »

 

Les espaces de jeu sont essentiels pour le bon développement des enfants.

Pourtant, les enfants trouvent de moins en moins d’espaces qui tiennent compte de cette nécessité.

 

 

 

 

 

        Les directives de Pro Juventute pour les espaces

      de jeu et les aires de jeux

 

 

 

L’un des principaux objectifs du travail de la Fondation Pro Juventute consiste à s’engager pour des conditions adaptées aux enfants afin d’assurer leur bon développement. Les espaces de jeu en font partie.

 

En effet, jouer est fondamental pour l’enfance. Les espaces de jeu sont des espaces de vie, et jouer n’est pas une activité restreinte à certaines limites définies. Dans la tradition de la Fondation Pro Juventute, le terme « espace de jeu » désigne un espace dynamique dans lequel le jeu est au premier plan. En même temps, c’est un espace de jeu et de rencontre pour tous : enfants et adultes.

 

Pro Juventute a toujours endossé un rôle actif et majeur dans la thématique des espaces de jeu et de la culture ludique, que ce soit pour la première aire de jeux Robinson dans les années 1950, pour les directives des aires de jeux dans les années 1970 ou dans le cadre des aide-mémoires ou des conseils relatifs aux espaces de jeu.

 

Des espaces de jeu adaptés aux enfants impliquent un changement de perspective et l’abandon des aires de jeux isolées pour privilégier les opportunités de jeu différenciées et les mises en réseau au sein de l’espace privé et semi-privé ou de l’espace public. Chemins, places, cours d’écoles ou jardins, le potentiel pour des espaces de jeu attrayants est élevé. Le tout est de l’exploiter.

 

 

 

Les espaces de jeu sont des espaces extérieurs qui offrent une qualité de jeu aux enfants.      

L'e-book «Les directives pour les espaces de jeu» de Pro Juventute servent de base               

à la planification et à l’aménagement d’espaces de jeu attrayants.                                              

         Directives pour les espaces de jeu version en ligne ou version imprimable               suivre le lien >