recherche
anim.ch > Documentation thématique > Apports d'étudiants > 2012_Cohésion sociale, étude à Carouge > Champ des maisons de quartier
  
login
pass
  
Champ des maisons de quartier

 

Petit à petit la Maison de Quartier de Carouge se défi-nid

 

Située dans le quartier de la Tambourine depuis près de deux ans, la Maison de Quartier de Carouge (M.Q) commence à trouver son rythme de croisière. Cet ancien Centre de Loisirs n’a pas changé seulement de lieu, mais également d'appellation. Ceci afin de montrer à la population qu’elle souhaite ouvrir ses prestations à l’ensemble de la commune. Son rattachement avec le quartier dans lequel elle sied, en fait un lieu privilégié de ses habitants. Si bien que la revendication de son ouverture sur le reste de Carouge reste un des enjeux majeurs des animateurs qui y travaillent. Ceux-ci se devant de rappeler l'affiliation de la M.Q à l'ensemble de la commune et non pas au seul quartier de la Tambourine.


Dans les faits, la M.Q est, d'un point de vue géographique, éloignée du centre de Carouge. Si bien que le reste de la commune ne semble pas nécessairement y avoir un accès aisé. Ses locaux flambant neuf ont, aux dires de certains jeunes que nous avons rencontrés, un effet légèrement dissuasif quant à leur fréquentation du lieu. La nouveauté de celui-ci jouant certainement un rôle sur ce genre de pensées.


À part son identité fortement teintée des couleurs de la Tambourine, la Maison de Quartier de Carouge n'en reste pas moins un lieu d'accueil qui rencontre un certain succès en terme de fréquentation. À chacune de nos visites, une population d'un âge différent occupait les lieux. La jeunesse d'un mercredi après-midi, le sérieux mais néanmoins chaleureux d'un mardi soir lors de l'assemblée générale, ont été les temps de visites durant lesquels nous sommes allés à la rencontre des usagers du lieu. Une énergie positive habite les murs, sans doute animée par les professionnels qui y œuvrent au quotidien mais aussi par son hétéroclite public.


Le panel des actions quotidiennes mis en place par la M.Q est divers et varié. Entre l'accueil libre où toutes les tranches d'âge de la population sont les bienvenues, les activités du mercredi après-midi pour les plus jeunes et l'aménagement des différents locaux avec leurs équipements, tout ceci offre de nombreuses perspectives pour que tout un chacun y trouve son compte. Envie de s'essayer aux échecs ? La M.Q  accueille des cours. La découverte de la capoeira est la résolution de l'année passée ? Cela tombe bien, la M.Q propose une salle avec un professeur. Vous avez un groupe de musique, mais vos voisins ne vous supportent même plus en peinture ? La Maison de Quartier possède deux salles insonorisées pour vos envolées mélodiques.
Les locaux sont aussi mis à disposition pour un usage privé, nécessitant toutefois une réservation au préalable. Et en parlant de lieu, la Maison de Quartier de Carouge gère également les espaces des Moraines et de Grosselin pour d'autres types d'activités. La réouverture pour les adolescents du dernier lieu cité est d'ailleurs très attendue par certains qui ne fréquent pas l'emplacement à la Tambourine.


Les actions pour l'ensemble de la commune ne sont non plus pas en reste dans les actions de la M.Q. Le Bonhomme Hiver ou encore l'Ethnopoly sont tout autant des exemples probants, qui contribuent au bien-être de la commune tout en marquant cette volonté d'ouverture.


Carouge et sa vingtaine de milliers d'âmes possède, avec la Maison de Quartier, un lieu somme toute emblématique et qui remplit aussi bien sa fonction que ses locaux. Le temps et le travail des animateurs contribueront sans doute à asseoir la légitimité de son appellation. Il n'en reste pas moins que la question d'un autre lieu plus central, comme il a été abordé lors de l'assemblée générale, pourrait s'avérer être une solution afin d'accueillir les différentes identités Carougeoises.

 

 

 

Laurie Bulloz, Renaud Gaillard, Adrien Meylan, Virginie Pisteur et Stéphane Wyss

 





← retour

autres éléments (5) dans "2012_Cohésion sociale, étude à Carouge":