recherche
anim.ch > Documentation thématique > sejac - Ville de Moutier
  
login
pass
  
Service de la Jeunesse et des Actions Communautaires

     "Tourner la page"                                                                     

Rapport final du projet pour la création d'un espace-jeune à la bibliothèque municipale de Moutier, réalisé par le (sejac) Service de la Jeunesse et des Actions communautaires de la municipalité de Moutier.

 

L’équipe d’animation travaille depuis plusieurs années, de manière informelle, avec les jeunes qui fréquentent l’accueil libre (Centre de jeunesse), géré par le SeJAC, sur la question de l’usage de la bibliothèque municipale. Les observations faites par les membres du SeJAC au sujet de cet espace public étaient facilitées par le fait que la bibliothèque est adjacente au Centre de jeunesse. Jusque-là, les animateurs du SeJAC s’étaient contentés de proposer des visites accompagnées de la bibliothèque aux jeunes. Ces visites permettaient de questionner les jeunes sur leur rapport à la bibliothèque, tout en leur faisant découvrir une partie du potentiel de ce service. Toutefois, les animateurs avaient bien perçu que les jeunes ne s’y sentaient généralement pas à l’aise.

 

Au début 2016, le constat a été partagé, avec le personnel de la bibliothèque municipale de Moutier, qu’une partie de la jeunesse Prévôtoise ne fréquente pas ou plus, de manière régulière, leur établissement.

 

Suite à une réunion entre l’équipe d’animation du SeJAC et les bibliothécaires, une action conjointe et participative a été conçue afin d’analyser la situation et d’imaginer des solutions.




sejac - Projet pilote

      « survirage »                                                                          

           ...cliquer sur le titre pour suivre le lien >

 

Film réalisé grâce à la participation de jeunes Prévôtois dans le cadre du projet de prévention routière 2016

du Service de la Jeunesse et des Actions Communautaires de la municipalité de Moutier.

 

 

La conduite à risque est souvent valorisée dans les discussions entre jeunes ainsi que dans leurs échanges sur les réseaux sociaux. Plusieurs accidents ou incidents de la route impliquant des jeunes ont eu lieu au cours des années précédentes avec, heureusement, le plus souvent des conséquences limitées, d’ordre plutôt matérielles et juridiques.

 

Une analyse de la situation par l’équipe du sejac et des entretiens informels menés avec des usagers du service démontraient un risque bien réel de mise en danger pour les jeunes et la population que rien ne semblait pouvoir réduire. Ce projet a été développé afin de questionner les limites de la prévention traditionnelle et pouvoir émettre des hypothèses d'actions rapides et ciblées.

 

Plus d'informations dans la documentation disponible : Rapport final du travail réalisé par le SeJAC et de jeunes prévôtois sur le thème de la sécurité routière.




sejac - "Carnet de voyage"

       Voyage sans écran - rapport final                                              

 

En avril 2018, ce sont seize jeunes,usagers et usagères du SEJAC âgé-e-s de treize à seize ans, qui se sont rendus en Guadeloupe, sans smartphone, à la rencontre de leurs pairs de la MJC (Maison de la Jeunesse et de la Culture) de la ville des Abymes.

Loin d’être un simple voyage touristique, «voyage  sans  écran» abordait trois thématiques principales: la participation, la mobilité et le rapport aux écrans.

 

Extraits :

 

Premièrement, le projet a été réalisé de manière participative. C’est-à-dire que les jeunes, encadrés par les professionnels du SeJAC, se sont activés pour penser, développer et réaliser le projet.

 

Deuxièmement, le projet répond au besoin exprimé par desjeunes, dont certains en situation familiale, sociale  et/ou  économique défavorable, de bénéficier des bienfaits de la mobilité et de rencontrer des pairs de l’étranger. Dans ce sens, «voyage  sans écran» a été réalisé en partenariat avec la MJC (Maison de la Jeunesse et de la Culture) de la ville des Abymes en Guadeloupe (France d’Outre-mer).

 

Troisièmement, les participants ont proposé de donner plus de sens au voyage en laissant leur smartphone à la maison. Afin de réfléchir à leur rapport aux écrans et d’éventuellement modifier leur comportement, ils se sont soumis à une série d’entretiens individuels ou collectifs sur le sujet.




sejac - Rapport projet dadju

        Projet inter-centre de jeunesse 2018                                        

 

 

Résumé :

 

37 jeunes du Jura et du Jura bernois, en provenance des centres de Péry, St-Imier, Moutier, Franches-Montagnes, Porrentruy et Delémont se sont rendus pour un week-end à Strasbourg. Au programme : trajet en bus, concert du chanteur Dadju, hébergement à l’auberge de jeunesse, vie en commun, visite de la ville, repas en commun, visite du camp du Struthof, échanges et retour dans la région.

 

Le projet DADJU est né à l’initiative de Glorianne (14 ans) et Tamara (16 ans), qui ont exprimées le rêve d’emmener quarante jeunes de l’Arc jurassien dans une expédition de deux jours en Alsace.

 

Le projet répondait à un besoin exprimé par des jeunes usagers de centres de jeunesse de s’impliquer dans un projet ambitieux ayant comme objectif de sortir du territoire régional avec un groupe de pairs pour aller profiter de l’offre culturelle et touristique de la région de Strasbourg.

 

Deux jeunes organisatrices sont accompagnées par des animateurs socioculturels pour réaliser eux-mêmes un projet formateur et répondant à un besoin exprimé. Autrement dit, il s’agit d’un projet participatif où les jeunes participent aux réflexions, à la réalisation du projet et prennent part aux décisions.