recherche
anim.ch > Documentation thématique > Mémoires et récits > Mai 1945 - 2020
  
login
pass
  

   - Mai 1945 - 2020 -                                                                                                                  

 

 

 

8 mai 1945

 

Je rentre de l’école dans l’après-midi, j’ai onze ans et je descends la Rue du Mont-Blanc à Lausanne. Nous habitons au numéro 12 avec mes parents et ma grande sœur Hermine.

Hermine et Papa sont au magasin, et Maman est à la maison. Elle reçoit aujourd’hui pour le thé son amie Marguerite, d’origine française.

 

Le long de la Rue du Mont Blanc marche un jeune coursier, chargé de journaux du jour, qu’il propose à la criée.

 

Feuille d’Avis, La Feuieuieuille,

L’Allemagne a capitulé !

 

Et de répéter à l’envi son annonce

Presque comme autrefois se diffusaient les nouvelles.

 

Arrivée chez moi, je vois Marguerite se jeter dans les bras de ma mère, sanglotant « Tu crois que mon Georges (son fils) va revenir ? » Georges est dans l’armée française.

 

Échanges, rires, larmes, émotions, le coursier n’est plus là. Marguerite est rentrée chez elle. Papa et Hermine ont fermé le magasin, et descendent la Rue du Mont-Blanc.

 

Quelques balcons sont déjà garnis de drapeaux suisses ou vaudois, ou d’autres cantons encore, selon l’appartenance des locataires.

 

Et Papa interroge : Vous n’avez pas sorti les drapeaux ?

Mais, dit doucement Maman : l’Allemagne a perdu la guerre !

 

 

Johann Kretschmer né Allemagne en 1882 s’est naturalisé avec sa famille en 1930, accueillie par la commune de Montagny-près-Yverdon. Nous sommes suisses, dit Papa, on va mettre les drapeaux.

 

J’ai aimé le respect réciproque, fait ce jour-là d’estime, de tendresse et d’amour. Et le soir, nous sommes tous descendus sur la place de la Riponne, pour faire la Fête, avec la foule joyeuse.

 

 

Mai 2020

 

Peut-on écrire une chronique sans parler du coronavirus ?  Il semble que non, puisque je n’ai rien écrit pour mars et avril.

Et je ne peux manquer d’ajouter quelques réflexions à ce souvenir d’il y a 75 ans.

 

« J’ai du temps devant moi » disait parfois ma mère. Saint-Augustin au 4ème siècle lui répond « Le passé n’est plus et l’avenir n’est pas encore ».

 

Le temps dont je dispose est presque comme infini, puisqu’il n’y a plus de rencontres, plus de groupe de réflexion, plus de groupe de lecture, plus de repas au restaurant avec des amis, ou même seule.

 

Et pourtant il me semble que ce temps (qui n’est pas) me file entre les doigts.

Comment vivre alors : il faut structurer sa journée. Expérience faite, je ne peux qu’adhérer à cette proposition. Lorsque j’en fais bon usage, je considère ma journée comme bonne. Et quand je me lève à point d’heure, désorganisant le rythme et la structure, je déclare alors que ce n’est pas un bon jour et je ne suis pas contente.

 

Je rappelle ici une action intéressante et qui me va bien :

 

L’Appel du 4 mai (distribué aux parlementaires au matin du 4 mai) débute ainsi « Le jour de la réouverture du parlement, unissons-nous pour faire entendre à nos élus la volonté de voir émerger un avenir différent, plus humanisé et plus durable. » et encore

« (…) nous demandons aux parlementaires de mettre en place une reprise économique : plus sociale (…) plus locale (…) plus écologique ». 

 

Lundi 11 mai, une date importante. Il m’apparaît que le confinement va se desserrer, et un semblant de vie peut-être différent va s’installer. Respecter les consignes de protection, et penser et agir autrement.

 

Je comprends maintenant pourquoi je n’ai rien écrit ces deux derniers mois. Je ne voulais pas donner dans la plainte.

 

Aujourd’hui, je peux donner dans l’espérance de la reconstitution d’un monde autrement.

 

Alors bonne nouvelle vie.

Micheline Kretschmer



 


← retour

autres éléments (19) dans "Mémoires et récits":
Le coeur à l'ouvrage  14.10.2020
Mai 1945 - 2020  12.05.2020
In memoriam  18.02.2020
Père Noël  22.12.2019
Black Trombone  11.12.2019
Des petits déjeuners  29.10.2019
C'est l'automne et le temps des primes  02.10.2019
Ensemble  21.08.2019
2019 Été et déjà une semaine de canicule  09.07.2019
Histoire d'un travailleur  07.05.2019
Des élections cantonales  01.04.2019
Et un nouveau droit !  27.02.2019
À propos du travail social  30.01.2019
Telle a été cette journée  21.12.2018
11 novembre 1918  13.11.2018
Articles rédactionnels  13.11.2018
100 ans de la HETS-Genève  09.10.2018
Une rencontre intergénérationnelle  12.09.2018
Des Abricots  07.08.2018